Achille Urbain (1884-1957) : l’éthologie prétexte. Un pastorien au Muséum d’Histoire Naturelle

par Thierry Borrel, Professeur Agrégé de Biochimie Génie-biologique
Communication présentée le 19 novembre 2011
Achille Urbain (1884-1957), diplômé de l’école vétérinaire de Lyon (1906), s’engage dès 1903 dans l’armée qu’il quittera en 1931. Nommé au Laboratoire militaire de recherches vétérinaires (1920-1931), il prépare sa thèse de doctorat  vétérinaire à l’Institut Pasteur, sous la direction d’Alexandre Besredka et devient un microbiologiste reconnu de ses pairs. Urbain entre au Muséum national d’Histoire naturelle en 1931 et devient le premier directeur du Zoo de Vincennes (1933) ainsi que le premier titulaire en 1934 de la chaire d’« Éthologie des animaux sauvages » du Muséum, institution dont il assumera les fonctions de directeur de 1942 à 1949. Nous montrons que le savant est avant tout un micro
biologiste pastorien, puis nous essayons de comprendre pourquoi il a choisi une chaire d’éthologie au Muséum,
a priori très éloignée de ses aspirations scientifiques.
Ce contenu a été publié dans A-F, Biographies, Bulletin 2011, Contemporain, Personnalités, S-V, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire