Anglaisage ou niquetage des chevaux : quand l’esthétique s’impose à la chirurgie

Par François Vallat, Docteur vétérinaire, Docteur en Histoire, Adel. francoisvallat@hotmail.com

Communication présentée le 7 mars 2009

Le niquetage ou anglaisage était une opération ayant pour but d’améliorer le port de queue des chevaux communs. Elle consistait à inciser ou à enlever les muscles coccygiens abaisseurs. Inventée en Angleterre, elle s’est imposée sur le continent vers 1750, et n’a disparu qu’avec la raréfaction des chevaux de luxe au XXe siècle. Les tentatives multiples d’améliorer l’intervention, et les complications qu’elle entraînait, sont passées en revue.  L’opposition – toute relative – de la profession vétérinaire au niquetage a eu pour cause la
crainte d’accidents inacceptables dans une intervention de convenance, avec ce que cela supposait de retombées néfastes pour la corporation.

Bull.Soc.Hist.Méd. Sci.Vét., 2009, 9: p.17-33

Ce contenu a été publié dans Bulletin 2009, Cheval, Chirurgie, Moderne, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire