Colloque Le patrimoine du cheval au travail, à Alençon (Orne) et au Haras du Pin, du 18 au 20 juin 2014

Cette manifestation est organisée par la Direction générale des patrimoines et le Conseil général de l’Orne, en partenariat avec l’Institut français du cheval et de l’équitation et l’association Haras du Pin Tourisme.

Mercredi 18 juin. Alençon, Hôtel du Département

9 h Accueil des participants

9 h 30 Ouverture du colloque

 10 h Le cheval à la campagne

Chevaux qui travaillent ou chevaux travaillés ? Quelques réflexions autour de la notion de travail dans l’univers équestre, par Léa de Boisseuil, doctorante à l’EHESS

Le cheval agricole en Beauce aux XIXe et XXe siècles, quel patrimoine ? par Julien Bélivier, chargé de promotion du patrimoine auprès de la Communauté de Communes de la Plaine du Nord Loiret pour la valorisation de la « Collection Dufour »

Les gardians de Camargue, patrimoine archivistique et photographique pour une étude historique , par Frédéric Raynaud, chargé de recherches et d’opérations, Inrap Méditerranée

Deux pieds, quatre sabots à l’écomusée du Perche, Orne, Evelyne Wander, directrice de l’Ecomusée du Perche

Déjeuner

14 h Le cheval à la ville, dans l’industrie et les transports

Chevaux de mine, chevaux d’industrie en Basse-Normandie : l’emploi des manèges hippomobiles à la mine de charbon de Littry et dans les tuileries-briqueteries (1750-1914) (titre provisoire), par Philippe Bernouis, responsable du musée de la Mine du Molay-Littry (Calvados)

Le cheval à la mine et au musée, l’exemple du Centre historique minier de Lewarde , Virginie Debrabant, directrice des archives et du Centre de ressources documentaires, Centre historique minier, Lewarde

Halage: le cheval marinier, de la rivière au canal, un patrimoine perceptible en pointillés, Charles Berg, historien de la navigation fluviale

Les sources de l’histoire du cheval de poste dans l’Orne aux XVIIIe et XIXe s, parAurélie Lobry, Université de Caen-Basse-Normandie

Le cheval dans le transport public au XIXe siècle, à travers les collections du musée national de la voiture et du tourisme, Élise Fau, conservatrice au Musée national de la voiture et du tourisme, Compiègne

Transports hippomobiles à Rennes, ou Comment la mise en valeur d’une collection amène à découvrir le cheval autrement, par Alison Clarke, conservatrice à l’Écomusée du Pays de Rennes

 

Jeudi 19 juin. Haras du Pin

8 h 45 : Départ en car depuis le parking du théâtre d’Alençon

9 h 30 : Accueil café au château

10h : Visite guidée du Haras national du Pin

11h : Visite du centre technique et démonstrations

12 h 30 : Déjeuner au château

14 h 30 : Présentation équestre les Jeudis du Pin

16 h 15 : Circuit commenté en car du Domaine du Pin

17 h 15 : Visite libre du parcours découverte de l’écurie n°1

18h : Concert de trompes de chasse et apéritif dînatoire sur les terrasses du château

 

Vendredi 20 juin. Alençon, Hôtel du Département

9 h Le cheval de guerre, le cheval d’ordre

L’apport des collections patrimoniales à l’histoire de la cavalerie française en 1914, par Pierre Garnier de Labareyre, conservateur du musée des Blindés et du musée de la Cavalerie, Ecoles militaires de Saumur

Quelques réflexions sur la présence des chevaux dans la production artistique liée à la guerre de 1914-191, par Danièle Miguet, conservatrice du musée de Charlieu

Des chevaux sous l’occupation : le charnier du site archéologique des Varennes à Bar-sur-Aube, par Gilles Deborde, Responsable d’opérations, INRAP Grand Est Nord

La garde républicaine, un savoir-faire patrimonialisé au service des missions de sécurité, par Frédéric Daugerias, chef d’escadron, 3e escadron du régiment de cavalerie de la garde républicaine

Pas de pied, pas de cheval

 La pathologie oubliée des chevaux de travail, 1800-1950. L’apport des sources écrites et des collections anatomiques, par François Vallat, Société française d’histoire de la médecine et des sciences vétérinaires

A propos de quelques ferrures destinées au cheval de labeur conservées au musée Fragonard de l’Ecole nationale vétérinaire d’Alfort, par Christophe Degueurce, conservateur du musée Fragonard, professeur d’anatomie, Ecole nationale vétérinaire d’Alfort

Déjeuner

14 h   Quels chevaux pour quels travaux ?

 Catégories équines : la race et le type, par Amandine Souvré, archiviste paléographe

Chevaux de travail du XIXe siècle : à la recherche des éleveurs de l’Orne, par Agnès Maneheut, conservateur des bibliothèques, Université de Nantes

Travail du cheval d’instruction, cheval d’instruction au travail : principes hérités et innovation au quotidien. Regard critique sur le patrimoine équestre, par Catherine Tourre-Malen, maître de conférences (HDR) Anthropologie, Université Paris Est Créteil, chercheur à l’IDEMEC (Aix-en-Provence)

 

Travailler avec des chevaux de trait aujourd’hui : héritage, innovation, transmission Table ronde

Modératrice : Bernadette Lizet, chercheur au CNRS, Muséum national d’histoire naturelle

Vincent Seïté, débardeur, Denys Fady, utilisateur, Ramon Garcia, laboureur

Conclusions, Christophe Degueurce

Clôture du colloque

 

RESERVATION :  02 33 81 23 00 ou archives(at)cg61.fr

Ce contenu a été publié dans Cheval, Les colloques, Moderne, Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire