La ginestase, une intoxication ovine méconnue ?

par François Vallat, Docteur vétérinaire, Docteur en Histoire, Adel. francoisvallat@hotmail.com

Communication présentée le 27 juin 2009

En 1782, dans une observation d’intoxication ovine au Genêt d’Espagne (Spartium junceum) – intégralement reproduite en annexe -, le vétérinaire de Lodève Thorel n’a retenu que les signes urinaires. Suivant une interprétation fautive de son texte, les auteurs français du XIXe siècle ont assimilé cette intoxication à celle du Chêne, une erreur dont la chimie actuelle a eu raison.

Bull.Soc.Hist.Méd. Sci.Vét., 2009, 9: p.63-68

Ce contenu a été publié dans Bulletin 2009, Moderne, Mouton et chèvre, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire