La rage de monsieur Chéri-Montigny et de son chien

Nicolas BARON
Professeur agrégé d’Histoire-Géographie à Carhaix-Plouguer (Bretagne)
4 Kerroz, 29520 Châteauneuf-du-Faou
nicolaszig@gmail.com

En 1878, le décès d’un jeune auteur dramatique, Chéri-Montigny, à la suite d’une morsure par un chien enragé suscite une vive émotion dans la presse parisienne et nationale. Dans un contexte marqué par une recrudescence de la rage tant dans la capitale qu’en province, les autorités, conseillées par d’éminents vétérinaires, adoptent alors des mesures sévères contre les chiens, en particulier les chiens errants. Toutefois, malgré des résultats encourageants, ces prescriptions sont vite abandonnées et le virus rabique regagne rapidement le terrain perdu.

Lire l’article complet

Bull.soc.fr.hist.méd.sci.vét., 2017, 17 : 59-69

Ce contenu a été publié dans 2017, Bulletin 2017, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire