La tuberculose est-elle « une » dans les deux médecines ? La trajectoire du vaccin BCG en France, 1900-1954.

Delphine BERDAH
Maître de conférences en Histoire des Sciences
GHDSO – EA1610, Université Paris Sud/Paris Saclay
delphine.berdah@u-psud.fr

Cet article présente la trajectoire du vaccin BCG utilisable contre la tuberculose humaine et bovine, en France, du début du XX e siècle à la fin des années 1950. Il montre comment l’épistémologie vétérinaire d’un de ses
co-découvreurs, Camille Guérin, s’est avérée déterminante pour la mise au point du vaccin, son utilisation en médecine vétérinaire et dans le processus de double-légitimation qui a été mis en place pour défendre le
vaccin contre ses détracteurs. Il montre également que l’abandon de la vaccination dans la prophylaxie de la tuberculose bovine n’est pas à mettre sur le compte d’arguments d’ordre scientifique mais bien sous l’effet d’autres enjeux propres à l’Institut Pasteur et à sa politique de recherche et de production d’après-guerre.

Lire l’article complet

Bull.soc.fr.hist.méd.sci.vét., 2017, 17 : 21-45

Ce contenu a été publié dans Bovins, Bulletin 2017, Maladies contagieuses et vaccination, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire