Le cheval, 55 millions d’années d’évolution, au Paléospace, Villers-sur-Mer, 12 avril-9 novembre 2014

Le cheval : 55 millions d’années d’évolution

Du 12 avril au 9 novembre 2014.
Venez découvrir l’histoire fantastique des chevaux, ou l’évolution d’un petit animal de 40 cm et 10 kg!
Tout a commencé en Allemagne il y a 55 millions d’années…
Des liens parfois étonnants, ont uni les hommes aux chevaux, à travers les âges jusqu’à nos jours.
Amusez-vous dans l’espace junior avec les jeux, manipulations, film et dessin animé…

L’exposition en détail :
Les chevaux sont aujourd’hui des animaux familiers. Les équidés, composés des chevaux, des ânes, des zèbres et des hémiones sont bien connus et sont présents sur tous les continents. Pourtant reconnaître leur ancêtre dans un animal frêle vivant en Allemagne à l’Eocène ne semble pas aller de soi.

L’évolution des équidés constitue une histoire naturelle extraordinaire à partir d’un petit animal ne dépassant pas la quarantaine de centimètres au garrot pour une masse d’environ 10 kilogrammes vivant il y a 55 millions d’années jusqu’à l’énorme variété de chevaux actuels présents sur tous les continents.
Croire que cette évolution est linéaire et sans écueil est une erreur. L’histoire de cette évolution s’est faite au gré des changements climatiques, des isolements géographiques, signifiant aussi que certaines lignées se sont éteintes…

Actuellement, les chevaux font partie intégrante de la culture normande. Les équidés participent à l’économie locale, comme le montre le grand nombre de spécialistes qui exercent dans le domaine de l’élevage, des courses, des centres équestres et même du bien-être des chevaux. La Normandie est une terre de Patrimoine car elle a su conserver ses haras nationaux comme celui de Saint-Lô et celui du Pin, et même préserver des races locales comme l’âne du Cotentin ou le Percheron.
C’est l’une des raisons pour lesquelles La Normandie accueille les Jeux Equestres Mondiaux en 2014.

Aller sur le site de l’exposition

Ce contenu a été publié dans Cheval, Les expositions. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire