Le mal de langue des herbivores, une maladie disparue ?

par François Vallat

Sommaire : revue des épizooties survenues en Europe de 1682 à 1838, et rappel de leur chronologie et de leur répartition spatiale et temporelle. Résultats des recherches entreprises par l’auteur pour élucider la nature de l’une de ces épizooties, le Mal de langue ou Glossanthrax . Selon l’auteur il pourrait s’agir d’érucisme, une manifestation pathologique due aux poils urticants des chenilles processionnaires.

Lire l’article

Ce contenu a été publié dans Bovins, Bulletin 2003, Maladies contagieuses et vaccination, Moderne, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire