L’Ecole vétérinaire d’Alfort et le mouton mérinos

par Bernard Denis, Professeur honoraire de l’Ecole vétérinaire de Nantes, Président de la Société d’Ethnozootechnie, Adel. denis.brj@wanadoo.fr

Communication présentée le 9 juin 2007

Cet article évoque des travaux de recherches zootechniques conduits à l’Ecole vétérinaire d’Alfort sur le mouton mérinos. Ces travaux concernèrent les possibilités de l’acclimatation de cette race en France, les résultats de son croisement avec des races autochtones et, plus tard, son amélioration en vue de la production de la viande. Ces travaux aboutirent à la création d’une nouvelle race, « l’Ile de France », connue en ses débuts sous le nom de « race d’Alfort ». A l’époque où l’importance des bêtes à laine était considérable pour l’économie française, Alfort et Rambouillet entretenaient des liens privilégiés et constituaient les deux hauts-lieux de la zootechnie en France.

Bull.Soc.Hist.Méd.Sci.Vét., 2007, 7 : 94-103

Ce contenu a été publié dans Biographies, Bulletin 2007, Disciplines, G-L, Moderne, Mouton et chèvre, Personnalités, Zootechnie, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire