Les mannequins du Dr Auzoux, une réussite industrielle au service de la médecine vétérinaire

Par Christophe DEGUEURCE*
*Professeur, Conservateur du Musée Fragonard – École nationale vétérinaire d’Alfort – email cdegueurce@vet-alfort.fr

Communication présentée le 20 avril 2013

Le docteur Louis Auzoux (1797-1880) est bien connu pour les mannequins anatomiques de papier mâché qu’il produisit et exporta dans le monde entier. Les modèles se rapportant à l’homme sont loin d’être les seuls conçus et commercialisés par le célèbre industriel. Les animaux, les végétaux et tout particulièrement les fleurs, constituent d’autres facettes de son art. Toutefois les modèles dédiés au cheval eurent une importance spéciale pour l’entreprise. Les chevaux de papier et les collections de tares et de mâchoires furent massivement achetés par l’administration de la Guerre qui en pourvut les régiments afin de former les recrues. Ces objets fascinants visaient indirectement à améliorer l’élevage du cheval. Dans une moindre mesure, Auzoux illustra également deux maillons essentiels de la vie économique de son époque, l’abeille et le vers à soie, et produisit quelques pièces consacrées aux ruminants. Diffusés dans le monde entier, beaucoup de ces objets sont aujourd’hui abîmés, ignorés, dispersés et en grand danger de disparition.

Bull-soc-fr-hist-med-sci-vet-2013-01

Ce contenu a été publié dans Anatomie, Bulletin 2013, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire