Une histoire du chien dans le cinéma d’animation

David GUILLIER

Dr vétérinaire, interne animaux de compagnie à l’École Nationale Vétérinaire d’Alfort
7 Avenue du Général de Gaulle, 94700 Maisons-Alfort
david.guillier@vet-alfort.fr

Alors que le cheval se distingue comme un modèle de choix pour les illustrations des jeux
d’optique du XIXe siècle, les petits mammifères, de physionomie plus simple pour la réalisation de cartoons, se révèlent dès la naissance du cinéma sur pellicule. Mais durant toute la période muette, le chien peine à s’imposer face aux stars félines qui contrôlent le marché. Revanche sera prise lors du passage au son et à la couleur : d’abord sympathique faire-valoir du héros, puis vedette de ses propres cartoons ou long métrages, le chien sous toutes ses formes – des plus réalistes aux plus anthropomorphiques – connaîtra une carrière florissante qui le mènera jusqu’aux prouesses technologiques de l’ère moderne, propulsées par le numérique.

Lire l’article complet

Ref. : Bull.soc.fr.hist.méd.sci.vét., 2014, 14 : 183-192

Ce contenu a été publié dans Bulletin 2014, Chiens et chats, Contemporain, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire